Perte de gras: trouve ton “pourquoi”

By Philippe Bellefeuille | Alimentation

Mar 28

La perte de gras, avec la prise de masse musculaire, est l’objectif d’entraînement le plus recherché dans la population en général. Chez les gens sportifs et les athlètes, les motivations et les objectifs d’entraînement sont tout autres: augmentation de la force, de l’endurance et de la puissance musculaire, amélioration de la vitesse, des accélérations, et des changements de direction.

Par contre, dans certains cas, un athlète ou un sportif peut à un moment donné se concentrer sur une perte de poids. Ce n’est pas parce qu’on veut s’améliorer dans un sport ou recommencer un sport qu’il faut négliger la perte de poids. Ce n’est pas qu’une raison d’esthétique!

“Pourquoi faire tous ces efforts physiques quand je peux juste changer mon alimentation?”

Le surplus de poids, contrairement à ce que l’industrie de l’alimentation veut bien nous faire croire, n’est pas seulement une question de bouffe. Oui, la fourchette court plus vite que nous, et c’est une des plus grandes raisons du découragement à l’entraînement.

La réalité est que plusieurs personnes se disent qu’il est beaucoup plus facile de perdre du gras en achetant un aliment au lieu d’un autre ou en essayant la diète la plus populaire du moment sans rien changer dans leurs habitudes de vie.

Oui, moins manger va nécessairement aider à perdre du poids*, mais peu de personnes réussissent à le faire sur une période assez longue pour que cela devienne une habitude et négligent l’équilibre, la santé et l’amélioration des autres facettes de leur santé.

On peut bien le dire un million de fois, la solution magique n’existe pas. Si tu veux perdre du poids et que ta solution est de remplacer un aliment par un autre “faible en gras” ou de prendre un “fat-burner” ou de te lancer dans une diète populaire, je t’avertis tout de suite que tes chances de réussite sont vraiment très faibles.

*Dans certains cas, des gens ont de la difficulté à perdre du poids parce qu’ils ne mangent pas assez (surtout chez certaines femmes).

Habitudes de vie

Un certain Albert Einstein a déjà dit que la définition de la folie, c’est de refaire toujours la même chose, et d’attendre des résultats différents.

Pourquoi il y a tant de gens qui veulent perdre du poids mais qui n’y arrive pas? Combien de gens passent d’une diète à l’autre, d’un produit à l’autre, d’une machine de cardio à l’autre mais qu’au final, n’atteignent pas du tout leur objectif? Et le pire dans tout ça c’est que 365 jours plus tard, ils refont la même chose!

Et ceci est très payant… pour l’industrie de la perte de poids. Au Canada seulement, l’industrie de la perte de poids compte pour 7 MILLIARDS de dollars annuellement.

Malheureusement, une bonne partie de tout cet argent vient par la vente de solution magique ou “facile”.

La solution peut être plate à lire mais si tu veux perdre du gras et ne pas le reprendre, tu dois changer tes habitudes.

Et ceci ne veut pas dire de se priver pendant 2 mois et aller au gym 15 fois par semaine pour ensuite atteindre ton objectif puis tout lâcher.

Cette façon de faire est complètement malsaine sur la santé physique et mentale. L’entraînement devient une corvée et la bouffe devient quelque chose soit de mauvais ou une récompense (normalement en malbouffe). Cette mentalité ne peut évidemment pas durer dans le temps et le rebond (manger n’importe quoi, arrêt de l’entraînement) est inévitable.

Approche plus globale pour la perte de gras

C’est ici où Athletic Science veut changer les perceptions.

La perte de gras chez la plupart des gens est d’un point de vue esthétique. Malheureusement, ce n’est pas tout le monde qui a la motivation nécessaire pour s’entraîner à perdre quelque chose et surtout pas, maintenir cette perte de poids à long terme.

Puisque le modèle actuel de perte de gras ne fonctionne clairement pas pour la majorité des gens, nous proposons une approche plus globale pour la perte de gras allant plus loin qu’un changement esthétique pour avoir la “shape de plage”.

Au lieu que la perte de gras soit la finalité, pourquoi ne pas l’inclure dans un processus de changement d’habitude de vie qui va permettre de garder la motivation nécessaire pour que ces changements soient persistants?

L’idée de s’entraîner pour perdre du gras peut être motivante chez certains, mais d’autres préfèrent l’inclure dans une solution globale incluant d’autres facettes de la santé et de la performance physique.

Posons-nous donc quelques questions, qui vont nous aider à réfléchir sur cette approche globale:

Si on s’entraînait pour s’améliorer?

Si on s’entraînait pour faire un sport qu’on a déjà fait plus jeune et qu’on veut refaire?

Si on s’entraînait dans le but de faire un 10km de course mais qu’on a peur de faire parce qu’on se dit qu’on n’est pas assez en forme?

Je ne sais pas pour vous, mais le fait de focuser à développer de nouvelles compétences peut être très valorisant et peut être un bon incitatif pour se mettre à bouger et le bon départ afin de changer ses habitudes pour de bon. Ça fait changement des diètes en montagne Russes pour essayer de perdre du gras!

C’est pourquoi on croit fermement que la perte de poids est beaucoup plus motivante et agréable lorsqu’on l’inscrit dans un processus d’amélioration des qualités physiques car le nombre de gens qui aimeraient refaire du sport comme ils le faisaient plus jeune et beaucoup plus important qu’on pourrait le croire.

Malheureusement, la fixation à perdre du poids met une barrière à la première étape qui est de commencer à s’entraîner. Si on se dit qu’il faut perdre 20 lbs pour recommencer à jouer au soccer, on ne focus pas sur le soccer, on focus sur les 20 lbs a perdre.

Et cette façon de penser empêche beaucoup de gens à débuter un programme d’entraînement, recommencer à faire son sport préféré et de reprendre leur santé en main.

En focussant sur d’autres choses que la perte de poids, la motivation vient beaucoup facilement. L’engagement face aux changements dans les habitudes de vie est plus facile et au final, on développe de nouvelles habiletés ou des habiletés perdues avec le temps.

Et surtout, sans s’en rendre compte, on a perdu du gras, on a plus d’énergie et on a commencé à pratiquer son sport de jeunesse où un nouveau sport qu’on ne se croyait pas capable de faire due aux barrières qu’on se mettait soi-même…

Si jamais tu veux faire ou refaire un sport que tu pratiquais plus jeune, mais que tu te dis que tu dois perdre du gras, jette un coup d’oeil sur notre Camp Athlétique. On ne prend que 10 personnes à la fois dans un contexte d’entraînement axé sur le développement des qualités physique. Camp Athlétique Perte de Gras

About the Author

Phil est préparateur physique, kinésiologue et consultant auprès d'athlètes. Il détient un baccalauréat en kinésiologie ainsi qu'une maîtrise en physiologie de l'exercice. Il est le co-fondateur d'Athletic Science.